06/11/2006

libre arbitre et déterminisme

le problème
du libre-arbitre.

 seul ce qui n'est pas libre peut être libéré.
 
en d'autres termes, si un être humain était doué du libre arbitre, alors
il n'aurait pas besoin d'être libéré, puisque il serait déjà libre :
il aurait déjà atteint le nirvana.

c'est justement parce que nous sommes déterminés que la liberation
est possible, et même simplement pensable.

vous dites qu'une conception déterministe du monde implique
nécessairement fatalisme et immobilisme. pour moi cela résulte d'un
résidu de pensée judéo-chrétienne suivant lequel dieu aurait crée les
hommes libres.

on peut très bien agir, travailler et progresser tout en sachant que
nos actes sont déterminés. simplement cela permet de regarder les
choses avec plus de tolérance, de modestie et de compassion envers
les moins favorisés.

 je vous conseillerai la
lecure de deux courts ouvrages :

- essai sur le libre arbitre, par arthur schopenhauer, ed. rivage

- éloge de la fuite, par henri laborit, ed. folio essai

!
denis hamel  03.11.2006

13:25 Écrit par hubert leclerc sprl dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.