28/03/2008

Principales écoles Theravâda et méditation Vipassana en france souce Universite B E

 

Le bouddhisme en France

2) Principales écoles

Theravâda et méditation Vipassana

Pagode laotienne de Saint-Leu-la-Forêt (Val d'Oise)

Le Theravâda traditionnel en France

Le Theravâda (ou "Voie des Anciens"), en Occident, se présente sous deux formes : traditionnelle et "moderniste".
Sous sa forme traditionnelle, il est présent par l'intermédiaire d'une quinzaine de pagodes (ou "vihara") où se réunissent les communautés exilées d'Asie du Sud-est ; sous sa forme "moderniste", par l'intermédiaire de centres ou de groupes de pratique de Vipassana ("Vision profonde"), proposant un enseignement de cette méditation centrale dans l'enseignement Theravâda, mais indépendamment des formes de cultes traditionnels. Ce sont surtout ces derniers que fréquentent les Occidentaux.
Toutefois, des moines asiatiques (sri-lankais pour la plupart) et quelques Occidentaux, présents dans les pagodes, transmettent en français à la fois la pratique de Vipassana et l'enseignement du Bouddha, tel qu'ils sont conservés dans les "suttas" du canon pâli, auquel se réfère l'école Theravâda.

En Europe continentale, les pagodes sont essentiellement issues des communautés cambodgiennes et laotiennes ou animées par des moines sri-lankais (les Thaï, en revanche, sont très présents en Grande-Bretagne). Quant aux centres de pratique de la méditation Vipassana, ils sont surtout issus de traditions d'origine birmane ou thaïlandaise.

On ne compte qu'une quinzaine de pagodes en France (une dizaine liées à la communauté cambodgienne, les autres à la communauté laotienne ou animées par des sri-lankais). La grande majorité d'entre elles sont situées en banlieue parisienne, mais il en existe aussi dans le Nord, en Gironde, en Haute-Garonne, dans le Rhône et à Marseille. Il existe enfin un monastère, en Ardèche, rattaché à la tradition des moines de la forêt de Thaïlande (monastère Dhammanyarama, à Tournon). Enfin, la première pagode thaïe de France a été inaugurée au mois de mai 2001, dans le département de Seine-et-Marne
 

L'enseignement moderne de "vipassana"

Les principaux centres d'enseignement de la méditation Vipassana sont au nombre de quatre. Trois d'entre eux sont situés en Bourgogne, chacun étant rattaché à une lignée différente : lignée de Mahasi Sayadaw (birmane) à Saint-Agnan, lignée de Goenka (birmane) à Louesme, et lignée d'Ajahn Chah (moines de la Forêt de Thaïlande) à Mâcon - ce dernier centre a aussi, depuis novembre 2002, une antenne à Paris. Le quatrième est une antenne du centre anglais Gaïa House et se trouve en Ariège ; il se rattache, plus ou moins formellement, à un groupe d'enseignants américains de l'Insight Meditation Center, lui aussi dans la lignée des moines de Forêt de Thaïlande (une "antenne", basée en région parisienne, propose régulièrement des sessions de méditation en divers lieux). Depuis mars 2003, un groupe s'est aussi créé à Noisy-le-Grand (banlieue parisienne), suivant la lignée de Mahasi Sayadaw.
La méditation Vipassana a été aussi enseignée en région parisienne par trois Occidentaux ayant pris les voeux de "bhikkhu" : la nonne Siladhara Indavati, à la pagode du Bourget (elle n'y est plus présente depuis juin 2001), le vénérable Sasana et le vénérable Dhamma Sami, à la pagode cambodgienne de Bagneux (qui continuent d'y faire quelques séjours intermittents).
D'autres centres bouddhistes, qui ne sont pas forcément liés à la tradition Theravâda, proposent de temps à autres un enseignement ou une pratique de Vipassana. Des retraites sont aussi organisées, de façon ponctuelle, soit sous la direction d'enseignants présents en France, soit sous la direction d'enseignants anglais ou américains (le Theravâda est très implanté dans les pays anglo-saxons).

En Suisse, deux moines sri-lankais dirigent un centre accessible aux francophones dans lesquels on peut être initié ou pratiquer Vipassana : le vénérable Dhammika à Genève et le vénérable Walpola à Morges (canton de Vaud). Il existe aussi à Genève un centre de méditation vipasyana (traditions theravâda et mahâyâna).

En Belgique, Bruxelles accueille deux pagodes cambodgiennes (dont l'une,Vat Khemmararam, hébergeait encore récemment un moine occidental), ainsi qu'un groupe de pratique Vipassana.

Pour connaître les caractéristiques de la méditation Vipassana :

Un livre de Jack Kornfield, l'un des principaux enseignants de Vipassana aux Etats-Unis, présente les diverses lignées de transmission de la méditation Vipassana ("Dharma vivant", éditions Vivez Soleil, 2001).
 

Liens Internet :

 

23:14 Écrit par hubert leclerc sprl dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Merci pour votre site et vos informations

Écrit par : Jacques Warin | 04/02/2011

Etonné de retrouver sur votre site une page du nôtre... sans même une mention en signalant l'origine !!
Bien amicalement
Dominique Trotignon
Directeur de l'UBE

Écrit par : Université Bouddhique Européenne | 18/09/2011

Je suis étonné par votre remarque, je ne comprends pas bien de quoi il s'agit.
De plus je vois la date du 04.02.2011, vous réagissez sept mois plus tard!.
Apparemment je vous ai remercié, mais je ne sais plus aujourd'hui à quel propos.
Merci de m'éclairer.
Jacques Warin

Écrit par : Warin Jacques | 18/09/2011

Les commentaires sont fermés.